CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

Carton plein pour le CMVB : les Hornets confirment, les garçons et la R1 se lancent !

Week-end parfait pour toutes les équipes du CMVB avec les Hornets qui ont déroulé (3-0) ce dimanche à Muret, au lendemain de la première victoire de la saison des garçons en Pré-Nationale (3-2) contre Labastide Saint-Georges et des filles de R1 (3-1) contre Quint-Fonsegrives

La fiche

À Muret (complexe Jacqueline Auriol), Castres Massaguel Volley-Ball bat Muret 3 à 0 : 25-14 / 25-15 / 25-20. Spectateurs : 50 environ. Arbitres : Rodrigue Jeanne et Quoc-Viet Nguyen.

CMVB : Lola Arjona (cap.), Jeanne Puginier, Laure Salvage, Emeli Schaffer, Laura Wierre, Lola Idda ; puis Noémie Teixeira, Lisa Bonnet, Naomie Saliadarre, Léa Lebrun. Entraîneur : Erik Arjona.

Et de deux ! Sur la lancée de leur probante victoire (3-0) dans le derby contre Puygouzon, les Hornets ont confirmé ce dimanche loin de leur ruche du Cosec de Lameilhé en s’imposant encore (3-0) à Muret. Dans une ambiance glaciale et face à une très jeune équipe haut-garonnaise qui avait déjà perdu ses deux premiers matchs (sur le même score de 1-3), les partenaires de Lola Arjona ont assuré l’essentiel dans une partie peu emballante.

Le seul piquant de l’après-midi a été l’entame du premier set. Les CMVBistes avaient pourtant été prévenues que les Muretaines démarraient fort puisqu’elles avaient remporté les premiers sets de leurs deux premières sorties. Le message n’a visiblement pas été entendu. Elles se sont retrouvées menées 6-0 d’entrée, obligeant même leur entraîneur Erik Arjona à prendre un temps morts pour recadrer certaines choses en réception.

Il a fallu que la toute fraîche championne du monde de Sport d’Entreprise, Laura Wierre, lâche le bras à 3 mètres pour que la machine se mette en route. Les Hornets ont alors passé un 7-1 à leurs hôtes, avec une énorme série de Laure Salvage au service, pour prendre le score (7-8), puis dérouler (14-25). « Je suis content de la capacité de réaction de l’équipe, insiste Erik Arjona. Quand elle s’est mise en place, derrière on s’est envolé. C’est de bon augure pour la suite. »

Ce dimanche, il y avait une classe d’écart entre ces deux équipes. Deux séries de captain’ Lola Arjona au service ont permis aux CMVBistes de faire le break dans les deuxième (15-25) et troisième (20-25) sets remportés avec autorité. « La satisfaction, c’est qu’on a évité ce qui ressemblait vraiment à un match piège, se réjouit le coach des Hornets. La salle était vide, pas d’ambiance, fraîche, donc tous les ingrédients étaient réunis pour qu’on passe à côté de ce rendez-vous. »

Les Hornets ne sont donc pas tombées dans le piège. Mieux, entrées en jeu en fin de deuxième set, la jeune passeuse Lisa Bonnet (16 ans) et la libéro Naomie Saladiarre ont engrangé dans le troisième set un temps de jeu précieux pour la suite de la saison, et Léa Lebrun a aussi participé à la fête. « On voit qu’il y a encore beaucoup de travail à faire, comme dans la relation passeur-attaquant. Il y a beaucoup de réglages à effectuer dans tous les compartiments », prévient cependant Erik Arjona.

L’entraîneur CMVBiste ne veut surtout pas s’enflammer malgré le début de saison sans faute de ses protégées : « On doit continuer à créer des automatismes et à faire des réglages. C’est encore le début de saison, donc c’est un passage obligé et normal. Mais ces débuts de match un peu poussifs ou ces sautes de concentration, il faudra faire attention contre des équipes qui seront d’un autre niveau et qui peuvent nous poser des problèmes. »

Ce sera le cas samedi prochain (20 h 30) avec la réception au Cosec de Lameilhé des Pyrénéennes des Genets de Mesplède qui ont balayé ce samedi Puygouzon (3-0).

Les garçons lancent leur saison

Leur nouveau jeu de maillots leur ont porté bonheur ! Pour leur première apparition en 2021 dans la salle de Massaguel, les garçons de Grégory Verscheure et Fabrice Boem ont décroché leur premier succès de la saison en Pré-Nationale. Et quelle victoire ! Après cinq sets et plus de deux heures d’un intense combat, les partenaires de Huges Rigal ont remporté (3-2) leur mano à mano avec Labastide Saint-Georges.

La soirée s’annonçait pourtant beaucoup plus tranquille à l’issue du premier set survolé 25-11. « C’est un premier set de rêve, confirme Grégory Verscheure. On les éteint dans tous les domaines. » La confiance du coach CMVbiste a vite disparu. « On prend une série de 5 points d’entrée et on les retrouve à la fin du deuxième set (21-25) où on a fait l’élastique sans jamais recoller complètement au score. »

Après la défaite inaugurale contre Ramonville (1-3), Grégory Verscheure a alors senti « le doute dans la tête » de ses joueurs : « Tout le monde se regarde, on joue petit bras, on fait des fautes, on n’impose pas notre rythme et on les regarde jouer. » Les garçons se retrouvaient ainsi dos au mur après une troisième set lâché (19-25). « Ça s’est ensuite équilibré et on a trouvé un surplus de motivation et d’envie pour prendre les points qu’il faut. »

Un quatrième set arraché (25-22) et le CMVB pouvait dérouler sur sa lancée dans le tie-break (15-7) avec un ultime bloc énorme de Martin Grinon pour s’offrir un succès qui lance sa saison. « Morgan Marty a été l’homme du match pour sa première au centre avec une série de services impressionnante, souligne Grégory Verscheure. La saison est lancée, même si on n’est pas passé loin d’avoir beaucoup de regrets. J’espère juste que le point précieux laissé à Labastide ne comptera pas trop à la fin dans la course aux trois premières places. »

Remontés à la 4e place, ses hommes passeront un très sérieux test lors de la 3e journée prévue le 13 novembre en allant défier dans sa salle Tarascon Foix, le leader invaincu.

La R1 avait montré la voie

En lever de rideau du match des garçons, les filles de la Régionale 1 avaient elles aussi à coeur de se rattraper pour leur première apparition de la saison dans leur salle après une défaite d’entrée à Tarbes (1-3). Contrat rempli pour les protégées de Gaëtan Carne qui ont dominé (3-1) leurs homologues de Quint-Fonsegrives. Malgré des absences, une blessure à la veille du match, et un premier set difficile en raison de changements de postes et de manques de repères collectifs, les filles ont su rebondir pour « tenir la baraque ».

« Il y a eu quelques moments de flottement qui ont fait briller nos adversaires sur nos attaques, regrette Gaëtant Carne. Mais on a su rectifier le tir, placer dans les trous et jouer plus intelligemment. » Cette victoire lance aussi la saison de l’équipe de R1 qui a connu l’entrée réussie de Léa, une nouvelle joueuse du CMVB qui découvre le volley-ball depuis deux mois seulement.

Et aussi…

Samedi après-midi, un plateau avec trois niveaux (blockeur, smasheur, bidouilleur) était organisé à Cambon où les M11 du CMVB étaient accompagnés par des parents et Naomie Saliadarre. « Ils ont tous bien joué et se sont amusés », résume la joueuse de l’équipe de N3F. Les équipes se sont essayées par niveau sur un gagne terrain avec montée ou descente sur un autre niveau à la clé. Le CMVB n’a pas connu de descente, mais deux équipes sont ainsi montées de smasheur à bidouilleur et une de blockeur à smasheur. Une satisfaction pour Naomie Saliadarre : « C’est toujours aussi plaisant de les voir avec le sourire et motivés sur les plateaux ! »

Ce week-end parfait pour le CMVB a aussi été l’occasion pour plusieurs jeunes du club de participer au stage du comité départemental organisé sur la Base Départementale de Razisse pour perfectionner leur technique individuelle.

Les garçons de Pré-Nationale ont étrenné avec succès leurs nouveaux maillots, alors que les M11 ont participé à un plateau à Cambon.

error: Content is protected !!