CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

Les Hornets voient la vie en rose et s'emparent du fauteuil de leader

Et de trois ! Les partenaires de Lola Arjona ont poursuivi leur sans faute en Nationale 3, ce samedi, avec une nouvelle victoire 3-0 face aux Pyrénéennes des Genets de Mesplède. Et tout le banc a participé à la fête qui a permis au CMVB de se hisser en tête de sa poule

La fiche

À Castres (Cosec de Lameilhé), Castres Massaguel Volley-Ball bat Genets de Mesplède 3 à 0 : 25-21 / 25-22 / 25-16. Spectateurs : 250 environ. Arbitres : Daniel Vo Quang Tuyen et Richard Jouy.

CMVB : Lola Arjona (cap.), Jeanne Puginier, Laure Salvage, Emeli Schaffer, Laura Wierre, Lola Idda ; puis Noémie Teixeira, Lisa Bonnet, Céline Audoui, Naomie Saliadarre, Léa Lebrun. Entraîneur : Erik Arjona.

 

La vie en rose. Les Hornets ont remis leurs t-shirts d’échauffement collectors au coup de sifflet final pour célébrer leur troisième victoire en autant de matchs cette saison en Nationale 3. Un clin d’oeil à l’opération Octobre Rose, pour lutter contre le cancer du sein, auxquelles les partenaires de Lola Arjona avaient souhaité spontanément participer. La confirmation aussi que les filles du CMVB voient la vie en rose en ce début de saison. Les Hornets ont poursuivi leur sans faute, samedi au Cosec de Lameilhé, en dominant 3-0 les Pyrénéennes des Genets de Mesplède. Avec les résultats de ce dimanche, elles s’emparent même de la tête de la poule (avec un match en retard).

La tâche n’a pas été mince pour les CMVBistes qui ont eu du mal à entrer dans cette partie. Elles se sont même fait une petite frayeur en cette veille d’Halloween, obligeant leur coach Erik Arjona à prendre un premier temps mort pour recadrer certaines choses alors que son équipe était menée de 5 points (6-11). L’effet a été immédiat avec un 5-1 qui a permis aux Hornets, piquées au vif, de recoller au score avant un ace de Laure Salvage pour égaliser (12-12). Après une attaque de Laura Wierre, le CMVB prenait enfin les commandes du set (15-14). La machine était lancée.

« Elles savent où elles vont »

Le premier set en poche (25-21), les Hornets pouvaient compter sur le bras d’Emeli Schaffer pour faire la différence dans le deuxième. À 15-10, la jeune Lisa Bonnet faisait son entrée et c’est tout le banc du CMVB qui apportait sa pierre à l’édifice. « C’est une satisfaction de pouvoir faire tourner tout le monde, insiste le coach Erik Arjona. Ça permet de conserver l’ensemble de l’effectif sous pression et de voir aussi ce que l’équipe est capable de faire. » Elle s’est montrée euphorique jusqu’à 24-17. Et puis les bras ont tremblé pour conclure, permettant aux Pyrénéennes d’aligner 5 points, sans conséquence (25-22).

« Je suis quand même déçu de la prestation générale, retient Erik Arjona. Je trouve qu’on s’est mis parfois dans des situations un peu difficiles, alors qu’on avait les ballons pour terminer les points. Ça demande de l’entraînement et de la répétition, mais on le travaille. Les filles sont demandeuses à l’entraînement, ça veut dire qu’elles sont motivées pour progresser. Donc, je ne me fais pas de souci pour la suite, même si je suis un peu frustré par rapport à ce manque d’efficacité. » Cela n’a pas empêché les partenaires de Lola Arjona de dérouler dans le troisième set (25-16) pour poursuivre leur sans faute avant d’aller défier Le Haillan, dimanche 7 novembre (16 h 30) dans la banlieue bordelaise.

« C’est un très bon début de saison, convient l’entraîneur du CMVB. Mais c’est dans ma nature de rester très vigilant. Ce qui est intéressant, c’est que même quand elles sont un peu en difficulté, les filles arrivent malgré tout à inverser la tendance, à l’image du deuxième set contre Puygouzon ou du premier face à ces Pyrénéennes. Ça montre qu’elles ont du mental, qu’elles ne lâchent rien. Elles savent où elles vont. » 

error: Content is protected !!