CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

La passe de trois pour les filles de R1

Les filles de la Régionale 1 se sont imposées 3-0 contre Plaisance du Touch, alors que les M15 ont fini par s’incliner 2-3 à Muret. Les M18 filles et les M15-18 garçons ont poursuivi leur apprentissage

Les filles de R1 spécialistes des « remontada »

Le gymnase de Massaguel impraticable, c’est au Cosec de Lameilhé que les filles de la Régionale 1 ont accueilli leurs homologues de Plaisance du Touch, samedi soir. À la veille de la victoire (3-1) des Hornets contre MJC Les Fleurs de Pau, les protégées de Gaëtan Carne y ont enchaîné une troisième victoire consécutive après les probants succès contre Quint-Fonsegrives (3-1) et Castelnaudary (3-2).

Les CMVbistes ont fait preuve d’une grosse force de caractère pour se défaire de Plaisance du Touch sans concéder le moindre set. « Le premier set est assez à sens unique, malgré un petit coup de moins bien sur la fin, précise Gaëtan Carne. Le second set est incroyable. Nous sommes menés 17-7 avec plus de 12 fautes de notre part. Cependant, les filles ont su réagir et gagner ce set de justesse. Le début du troisième set est également compliqué (2-8), nous retombons dans nos travers. Mais la remontée a été rapide. Nous avons pu voir un mauvais visage lors du deuxième set mais également un très beau lors de la remontada. »

Les M15 filles passent tout près

Les jeunes CMVbistes avaient rendez-vous samedi en début d’après-midi à Muret. Elles y ont livré une grosse bataille pour finalement s’incliner d’un cheveu (3-2). Cette équipe de Muret qui paraissait abordable avant le match au regard de ses résultats précédents s’est révélée, en fait, une équipe organisée et offensive au service.

Selon le propre aveu des parents, leurs filles ont été méconnaissables lors des deux premiers sets. Babeth et Marine, les coaches adjoints de ce groupe, se sont alors occupées de l’état émotionnel des filles et n’ont cessé de les encourager et de les motiver. Une belle réaction « tardive » permet malgré tout à l’équipe de recoller au score pour s’offrir un premier tie break. Même s’il a été serré, les M15 n’ont pu éviter la défaite (13-15). Rendez-vous désormais en janvier pour le quatrième match de la saison.

Les M18 filles n’ont rien lâché

Elles avaient rendez-vous dimanche matin au Travet pour affronter Albi. Les protégées de Gaëtan Carne et Naomie Saliadarre s’y sont inclinées 3-0, malgré une très bonne implication des filles et une volonté à toute épreuve. « Nos adversaires avaient quand même un niveau supérieur au nôtre, précise Naomie Saliadarre. Je veux surtout retenir le deuxième set au cours duquel les filles se sont battues jusqu’au bout et ont réalisé des réceptions et des défenses dans leur terrain pour pouvoir reconstruire. Et on peut y rajouter une bonne qualité de services. » Avec un tel état d’esprit, les victoires ne devraient pas tarder à récompenser cette équipe.

Les M15-18 garçons en progression

Alors que les garçons de Pré-Nationale étaient au repos ce week-end, les M15-18 ont poursuivi leur apprentissage. Amputés de deux joueurs au dernier moment (malade et cas contact), les protégés d’Alain Maury se sont présentés avec un très bon état d’esprit dans la salle de Labastide StGeorges. Chaque point a été disputé dès le début du match mais le manque de « métier » les a empêchés de conclure et le score montait lentement mais sûrement en faveur des adversaires pour finir à 25-7.

Des changements de joueurs au second set ont apporté une bouffée d’oxygène dès l’entame. Malheureusement, trop d’erreurs individuelles et dans le stress les défauts reviennent. Une nouvelle fois, Labastide l’emporte 25-11. Au troisième set, le jeu s’est équilibré jusqu’à 11-9, mais encore une fois, l’habitude de jeu des adversaires a permis au score de monter 19-12. Les garçons du CMVB ont ensuite fait jeu égal mais trop tardivement et échouent encore une fois 25-17.

« Dimanche prochain, nous recevons l’autre équipe de Labastide StGeorges en espérant enfin empocher un set, voire la victoire, avec un peu moins de stress au moment d’entrer sur le terrain », prévient Alain Maury.

error: Content is protected !!