CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

L'union fait la force des Hornets face à L'Union

Les Hornets ont donné le bourdon à la réserve de L’Union qui n’as pas fait le poids ce dimanche au Cosec de Lameilhé (3-0). Avec toutes les joueuses impliquées dans cette septième victoire de rang, le CMVB gagne encore en confiance et continue à faire la course en tête de la N3

La fiche

À Castres (Cosec de Lameilhé), Castres Massaguel Volley-Ball bat AS de L’Union VB (2) 3 à 0 : 25-16, 25-14, 25-15. Spectateurs : 200 environ. Arbitres : David Larrieu et David Bonnet.

CMVB : Lola Arjona (cap.), Jeanne Puginier, Laure Salvage, Emeli Schaffer, Laura Wierre, Léa Lebrun ; puis Noémie Teixeira, Lisa Bonnet, Naomie Saliadarre, Raphaëlle Rodriguez. Entraîneur : Erik Arjona.

 

C’était Noël avant l’heure ce dimanche au Cosec de Lameilhé. Après deux frayeurs consécutives à domicile contre Agde et Fleurs de Pau battues au mental (3-1), les Hornets se sont offert un après-midi plus tranquille et ont régalé leur public en balayant (3-0) une vaillante réserve de L’Union. Moins d’une heure et demi de jeu, il n’y a pas eu photo entre les leaders invaincues de N3 et les banlieusardes toulousaines qui n’ont toujours pas gagné le moindre match cette saison.

Sérieuses et appliquées malgré la différence de niveau entre les deux équipes, les CMVbistes ont surtout profité de cette 8e journée pour offrir du temps de jeu à l’ensemble du groupe. « C’était le but de faire jouer tout le monde, encore fallait-il se rendre le match facile pour pouvoir le faire, retient le coach Erik Arjona. Je respecte et je crains tous nos adversaires. Mais on a su le faire et il y a beaucoup de satisfaction. » Notamment pour la pointue Léa Lebrun, peu utilisée depuis le début de la saison et qui a joué tout le match. « Elle fait un début poussif parce qu’il fallait qu’elle mettre des choses en place, mais ensuite elle s’en sort très bien. »

Des solutions de rotation

La libéro Naomie Saliadarre a également eu l’occasion de montrer toute sa fougue et de faire le plein de confiance. En l’absence de Lola Idaa et Céline Audoui, Erik Arjona n’a pas hésité non plus à tester la jeune centrale de l’équipe réserve de Régionale 1, Raphaëlle Rodriguez, qui a également eu sa part du gâteau pour ses premiers pas en N3 sur les quatre derniers points. « Toutes ces filles ont engrangé un capital confiance, c’est bénéfique pour le groupe car ça offre des solutions de rotation. »

Au niveau des rotations, le poste de passeuse est certainement celui qui donne le plus de satisfaction avec la jeune Lisa Bonnet qui confirme à 16 ans que la valeur n’attend point le nombre des années aux côtés d’une Laure Salvage qui profite de cette concurrence pour élever son niveau de jeu. « J’ai deux passeuses compétitives, compétitrices, qui jouent la concurrence sainement. Ça nous donne plusieurs options de jeu et deux styles de jeu différents avec leurs qualités. C’est un plus pour l’équipe qui en bénéficie. »

Des Hornets qui, bien que leaders invaincues avec seulement deux sets concédés en sept journées, ne s’envolent toujours pas en tête de la poule. La faute à la victoire (3-1) de Croix d’Argent Montpellier dans le choc des dauphins face à Gignac. Des Montpelliéraines qui seront exemptes de la 9e journée, l’occasion pour les CMVbistes de faire le break en s’imposant chez leurs voisines du Cres (19 décembre à 16 heures).

 

 

Pour ce dernier match à domicile en 2021, les Hornets avaient aussi décidé de participer au Téléthon. La vente décorations de Noël fabriquées par des bénévoles du club, une urne pour recueillir des dons et une tombola spéciale ont permis de collecter pour l’AFM Téléthon une somme totale arrondie à 200 euros par le CMVB. Là aussi une belle victoire.

 

error: Content is protected !!