CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

L'embûche de l'an neuf pour les Hornets

Au bout du suspense et d’un bras de fer en cinq sets, les Hornets du CMVB ont concédé leur première défaite de la saison (2-3) ce dimanche au Cosec de Lameilhé face à Gignac. Et pourtant, elles ont conforté leur place de leaders…

La fiche

À Castres (Cosec de Lameilhé), Gignac bat Castres Massaguel Volley-Ball 3 à 2 : 22-25, 25-20, 25-17, 21-25, 13-15. Spectateurs : 200 environ. Arbitres : David Larrieu et Stéphane Lautier.

CMVB : Lola Arjona (cap.), Jeanne Puginier, Laure Salvage, Céline Audoui, Laura Wierre, Emeli Schäffer ; puis Noémie Teixeira, Lisa Bonnet, Naomie Saliadarre, Léa LebrunEntraîneurs : Alain Maury et Fabrice Boëm.

 

Les Hornets ne sont plus invaincues. Après un grand huit bien maîtrisé en 2021, les filles du CMVB ont débuté la nouvelle année ce dimanche par leur premier revers de la saison en Nationale 3. Une défaite (2-3) au bout du suspense et du tie-break (13-15), face aux Héraultaises de Gignac, qui met donc fin à la belle série des partenaires de Lola Arjona. Est-ce l’absence d’un numéro 9 dans l’effectif pour claquer ce qui était devenu la traditionnelle photo de victoire qui a perturbé les CMVbistes ?

Après un mois de coupure depuis leur dernier succès au Crès (3-1), les Hornets n’ont pas trouvé les ressources nécessaires pour remporter un bras de fer de près de trois heures. Avec un seul entraînement collectif en quatre semaines, perturbées dans leur préparation par le Covid-19 qui avait laissé planer le doute sur la participation de Noémie Teixeira et Naomie Saliadarre avant de pousser Lola Idda à déclarer forfait vendredi soir, et privées de leur coach Erik Arjona lui aussi touché par le virus, les Hornets n’abordaient pas ce choc au sommet dans les meilleures conditions. En concédant autant de sets en un match que sur les huit premières journées de la saison, elles n’ont pas su se sublimer pour forcer leur destin.

Une blessure qui change tout

Comme au Crès un mois plus tôt, les filles du CMVB ont mis un set à entrer dans ce match. Face à une très complète équipe de Gignac, cela n’a pas pardonné (22-25). En prenant le large d’entrée dans les deux sets suivants et en jouant enfin à leur niveau, les partenaires de Lola Arjona se sont rendues les choses plus faciles (25-20, 25-17). Un 3-0 d’entrée dans le quatrième set promettait un neuvième succès aux CMVbistes qui esquissaient des pas de danse au son des tambours de Puissance Castres et sous l’oeil attentif de Rodrigo Capo Ortega, le capitaine du Castres Olympique champion de France 2018 qui avait donné le coup d’envoi de la rencontre.

Mais la belle mécanique des Hornets s’est enrayée, à l’image de ces fautes directes aux services à répétition qui ont remis Gignac dans le match (7-7). La muraille du CMVB, perturbée dans ses rotations, s’est alors fissurée. Un long arrêt de jeu, suite à la blessure à la cheville gauche de la pointue héraultaise à 15-17, a fini de déstabiliser les protégés du tandem Alain Maury et Fabrice Boëm qui a assuré l’intérim sur le banc. À l’inverse, en perdant leur meilleur élément, les Héraultaises ont su se transcender pour arracher une manche décisive (21-25).

Un tie-break, le premier de la saison pour les Hornets, lors duquel les partenaires de Lola Arjona ont tout le temps couru après le score pour finalement s’incliner (13-15) avec des tonnes de regrets. Malgré ce revers, le CMVB en marquant un point consolide pourtant encore sa place de leader avec désormais cinq longueurs d’avance sur son dauphin Agde, exempt ce week-end. Les Hornets ont aussi distancé un peu plus le 3e Croix-d’Argent Montpellier, leur prochain adversaire dimanche à 16 heures, qui s’est incliné (3-1) à Puygouzon. Même si elles ont manqué une bonne occasion de faire un vrai break en tête de la poule, ce point pris n’est finalement pas une si mauvaise opération. À condition d’avoir retenu la leçon…

error: Content is protected !!