CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

Triste week-end pour les équipes du CMVB

Comme les Hornets qui ont chuté pour la première fois de la saison en N3 face à Gignac, toutes les équipes du CMVB engagées ce week-end ont connu la défaite. Toutes, sauf les M15 filles qui étaient au repos forcé, Labastide ayant été touché par le Covid-19

La Pré-Nationale garçons vers les play-down

2022 a décidément bien mal commencé pour le CMVB. Avant la première défaite de la saison en Nationale 3 féminine des Hornets au bout du suspense face à Gignac (2-3), les garçons de Pré-Nationale avaient également connu un nouveau revers la veille au soir à Labastide Saint-Georges (3-1). Les protégés de Grégory Verscheure n’ont ainsi pas réussi à confirmer leur victoire au forceps du match aller (3-2), leur seul succès de la saison jusqu’à présent.

« On est mené 2-0 (25-21, 25-20) et derrière il y a une réaction collective qui fait qu’on gagne le troisième set (22-25), précise le coach adjoint Fabrice Boëm. Et on échoue de peu au quatrième set (26-24). C’est dommage parce que je pense que si on prend ce set, on avait les moyens de gagner au tie-break. » Les CMVbistes ont donc encore des regrets. « C’était un match de reprise avec des hauts et des bas. Dans ce derby tarnais, Labastide nous a montré qu’ils en voulaient plus. »

Fabrice Boëm retient malgré tout la réaction de ses joueurs dans le troisième set. La suite de la saison s’annonce cependant compliquée pour cette équipe de Pré-Nationale, scotchée à la dernière place de sa poule avant de recevoir le leader Tarascon ce samedi à 20 h 30 au Cosec de Lameilhé. Le CMVB se dirige tout droit vers les play-down pour la seconde phase de la saison.

La Régionale 1 féminine perd le derby

Les filles de la Régionale 1 féminine du CMVB ont également connu la défaite pour leur premier match de la poule finale moyenne, samedi soir au gymnase de Puylaurens face à Autan Volley-Ball (3-1). Un déplacement chez les voisins dans un gymnase atypique que les protégées de Gaëtan Carne avaient pourtant bien abordé. « Le premier set est maîtrisé, on s’impose en restant propre malgré quelques fautes directes, confirme le coach CMVbiste. Les sets suivants restent bien différents. Les Puylaurentaises ont su faire preuve de rigueur et de maturité pour éviter les fautes directes. A contrario, on a enchaîné faute sur faute. On a eu des moments de sursaut, mais nous n’avons pas réussi à maintenir ce niveau. À l’arrivée, la défaite est logique. »

Une défaite « logique » (0-3) aussi pour les M18 garçons d’Alain Maury qui recevaient leurs homologues de Quint-Fonsegrives ce dimanche matin, en lever de rideau des Hornets au Cosec de Lameilhé. L’apprentissage continue pour cette équipe qui affiche malgré tout des progrès à chacune de ses sorties.

Les M18 filles en progression

Même chose pour les M18 filles qui, comme les garçons de Pré-Nationale, se déplaçaient samedi chez les Croco de Labastide Saint-Georges. Après leur revers du week-end précédent face à Carcassonne, les protégées de Gaëtan Carne n’ont pas réussi à empocher le moindre set (3-0), malgré une belle combativité. « Le premier set a été réussi, assure le coach du CMVB. Une série de services et quelques phases de construction ont permis de donner le sourire aux filles. » Les deux sets suivants ont été plus compliqués face à l’équipe-type adverse. « Il y a eu de grosses difficultés sur les réceptions, mais on progresse, et ça se voit ! »

Le prochain match des M18 filles est prévu ce dimanche à 10 heures au gymnase du Travet face à Beaumont pour essayer de décrocher une première victoire. La co-capitaine Mila veut y croire : « Dans les points négatifs, je pense qu’on a toujours beaucoup de mal avec les réceptions et c’est surtout parce qu’on ne communique pas du tout. On manque beaucoup de confiance en nous et aussi dans les autres. Peut-être qu’on ne prend pas assez les conseils du coach pendant le match ou qu’on n’y fait pas attention. Dans les points positifs, je trouve qu’on a réussi pas mal à construire et à attaquer dès qu’on le pouvait. Je suis quand même hyper fière de l’équipe parce que je la vois progresser un peu plus à chaque match et je trouve ça important. Après, on fait toujours des fautes bêtes et on le sait. Mais dans l’ensemble, je suis contente, surtout pour le premier set où on a voulu imposer qui on était. Même si ça n’a pas marché, l’intention y était. »

À noter, enfin, que les M15 filles ont été au repos forcé ce week-end, leurs homologues de Labastide qu’elles devaient recevoir samedi au gymnase du Travet ayant été touchées par le Covid-19.

 

error: Content is protected !!