CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

Les "papys" du CMVB font de la résistance !

L’équipe montée par Grégory Verscheure a remporté ses deux matchs lors du premier plateau de la Coupe de France Masters, ce dimanche au Cosec de Lameilhé. Les filles de la Régionale 1 avaient aussi montré la voie aux Hornets en s’imposant (3-2) au terme d’un long marathon de plus de deux heures

Souvenirs, souvenirs… Il planait un brin de nostalgie ce dimanche dans les gradins du Cosec de Lameilhé à l’occasion du premier plateau de la Coupe de France Masters. Une compétition (à 4 contre 4) réservée aux plus de 40 ans qui permet à Grégory Verscheure, par ailleurs entraîneur de l’équipe de Pré-Nationale garçons, de retrouver des partenaires de la grande époque du CVBC qui a frappé à la porte de la Pro A au milieu des années 90. Il a ainsi monté une équipe estampillée CMVB avec ses potes Laurent Chanut, Olivier Merlhe et Francis Fernandez.

Les « quatre mousquetaires » s’étaient déjà retrouvés il y a deux ans et avaient « tout explosé » sur leur passage avant l’arrêt de la compétition par le Covid. Ils ont dû s’employer un peu plus cette fois face à Mont-de-Marsan et Périgueux. « On a gagné nos deux matchs, mais on ne s’attendait pas à une telle résistance, assure Grégory Verscheure. On a été agréablement surpris par le niveau. On était resté sur l’expérience d’il y a deux ans où ça ressemblait plus à du loisir. Là, c’était différent. »

Les CMVbistes ont même retrouvé face à eux des joueurs qu’ils avaient croisés il y a une dizaine d’années en Nationale 2. « Mont-de-Marsan le matin, ça jouait très bien, il a vraiment fallu qu’on s’emploie (25-16, 25-20). Périgueux, ça jouait un peu moins, on gagne aussi 2-0 (25-13, 25-18). » Avec une petite frayeur au passage : « On prend 8-2 d’entrée face à Périgueux, on a eu du mal à s’y remettre l’après-midi après un bon repas et l’apéro ! » C’est aussi ça la Coupe de France Masters. « On s’est régalé, résume Grégory Verscheure. On était au diapason sur le terrain. »

Les « papys » du CMVB se sont ainsi retrouvés avec le même état d’esprit qui les animait il y a trente ans ! Seul bémol de la journée, le forfait de Carcassonne (faute de combattants) au dernier moment. « Ce n’était pas plus mal, enchaîner trois matchs aurait été compliqué. Ça pique un peu, j’ai des bâtons à la place des mollets ! » Les CMVbistes ont quelques semaines pour récupérer, la date et le lieu du prochain plateau prévu en février n’ont pas encore été arrêtés.

 

La Pré-Nationale sur courant alternatif

Grégory Verscheure était déjà au Cosec de Lameilhé samedi soir pour coacher l’équipe de Pré-Nationale garçons. La soirée s’est beaucoup moins bien passée pour le CMVB qui recevait le leader invaincu Tarascon. Encore une fois, les CMVbistes ont alterné le chaud et le froid, essuyant une septième défaite en huit rencontres. Malgré le score finale (0-3), l’équipe a montré par moments qu’elle n’a rien à envier à cette très solide équipe de Tarascon.

« On n’y est pas dans le premier set (14-25), mais on joue très bien dans le deuxième, confirme Grégory Verscheure. On a même des balles de set et on perd finalement (32-34) sur des petits détails. Et derrière, on n’y est plus dans le troisième (16-25). » Avec un regret pour le coach du CMVB : « On a du mal à enchaîner les trucs bien et à les tenir sur plusieurs séquences. On a réussi à le faire dans le deuxième set et c’est ce manque de constance sur toute une rencontre qui m’embête. »

Le coach de Tarascon s’est même étonné que le CMVB soit scotché à la dernière place avec son niveau de jeu. Le prochain rendez-vous est prévu le 5 février à Labruguière face à Autan Volley-Ball, l’avant-dernier. Par chance, en l’absence de R1 en Occitanie, le CMVB ne risque pas de descendre. Mais Grégory Verscheure a déjà fixé un objectif : « Maintenant qu’on sait qu’on va jouer les play-down, j’espère qu’on sera en haut de la poule. »

 

Le sacré mental des filles de la R1

Samedi soir, l’équipe de R1F du CMVB, très diminuée par le Covid (entraîneur, capitaine, passeuse…) se présentait face à Cambounet avec une seule remplaçante et un entraîneur inhabituel, Alain Maury remplaçant Gaëtan Carne au dernier moment. Après discussions entre les filles, Sarah (habituelle attaquante) se proposait à la passe. Dans le premier set, les filles mènent 4-2 grâce aux services de Louane (capitaine d’un soir). Mais une série de 10 points consécutifs d’une Cambounétoise éteint les velléités castraises qui sont sans réaction, comme perdues malgré deux temps-morts (4-13). La fin du set s’équilibre, avec même un léger avantage pour le CMVB, pour se terminer sur le score de 18-25.

Dans le deuxième set, les CMVbistes ont une réaction d’orgueil. Les attaques variées marquent, les réceptions arrivent enfin sur la passeuse et le contre gêne les attaquantes adverses. Grâce à deux séries de services de Lisa puis Camille, le score monte rapidement à 21-9. Malgré les bonnes entrées de Marine (libéro), les filles se relâchent et Cambounet se rebiffe pour échouer sur le score de 25-17. Les filles du CMVB prennent un mauvais départ dans le troisième set et retrouvent menées 3-10. Lucy permet avec son service de revenir un peu à 5-10, puis 12-16. Malgré des bonnes actions et de bons passages au filet de Laura (contre et attaques), Cambounet s’impose 22-25.

Le début du quatrième set est très équilibré (4-4), puis Lisa et surtout Camille appuient les services. Tout le monde joue à son niveau et le score monte à 16-8. Un gros passage à vide permet aux adversaires de recoller à 18-17. Les filles se reprennent rapidement pour empocher le set 25-20, ce qui a le mérite de réveiller le nombreux public. Transcendées par ce soutien et les services puissants de Camille, les filles du CMVB mènent 6-0 dans le cinquième set. La confiance est là chez toutes le filles et Coraly est partout, même en relais de la passeuse. Le CMVB gère la fin de ce tie-break sans se désunir pour remporter le set 15-9 et le match 3 sets à 2.

« Félicitations à toutes les filles pour leur force mentale et leur adaptation face aux difficultés, et pour avoir gagné ce match disputé dans un très bon état d’esprit après plus de deux heures et quart de match », souligne Alain Maury, le coach du jour. 

 

Les M18 filles décrochent leur premier set

Dimanche matin au gymnase du Travet, les M18 filles du CMVB recevaient leurs homologues de Beaumont. Malgré une nouvelle défaite (1-3) face à ces Gersoises, les CMVbistes ont décroché leur premier set de la saison. « C’est une source de motivation pour la suite ! », insiste Naomie Saliadarre.

Le premier set a pourtant été difficile pour les jeunes joueuses qui ont mis du temps à entrer dans ce match. « Grâce à une superbe série de services, beaucoup de communication sur le terrain, moins de fautes, et un gros coaching aussi, elles ont gagné le deuxième set », se réjouit Naomie Saliadarre qui suppléait elle aussi l’absence de Gaëtan Carne sur le banc.

« Dans le troisième set, l’excitation est retombée, les points négatifs reviennent et le set nous échappe. Les filles ont une réaction dans le quatrième set, elles se battent et mettent mes consignes en place, mais malheureusement on le perd de peu (25-27). » La confirmation que cette équipe progresse de sortie en sortie. 

 

À noter enfin que les M11 ont participé samedi après-midi à un plateau technique à Puygouzon. Encadrés par Naomie Saliadarre, les jeunes pousses du CMVB ont ainsi poursuivi leur apprentissage.

 

error: Content is protected !!