CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

Les Hornets ont fait le show face à Muret

Le duel des extrêmes a été bien négocié par les filles du CMVB qui ont assumé, ce dimanche, leur statut de leaders avec sérieux et détermination pour dominer la lanterne rouge Muret (3-0). La veille, les M15 filles leur avaient montré la voie

La fiche

À Castres (Cosec de Lameilhé), Castres Massaguel Volley-Ball bat Muret 3 à 0 : 25-17, 25-10, 25-17. Spectateurs : 150 environ. Arbitres : David Bonnet et Jack-Nicolas Bernard.

CMVB : Lola Arjona (cap.), Lola Idda, Jeanne Puginier, Laure Salvage, Lisa Bonnet, Noémie Teixeira, Naomie Saliadarre, Laura Wierre, Emeli Schäffer. Entraîneur : Érik Arjona assisté d’Alain Maury.

 

Les Hornets tiennent leur première victoire à domicile en 2022. Les partenaires de Lola Arjona ont effacé l’ardoise de leur seul revers de la saison contre Gignac (2-3) en dominant la lanterne rouge Muret (3-0), ce dimanche au Cosec de Lameilhé. Les CMVbistes ont fait le show pour décrocher leur onzième victoire de la saison, se réconcilier avec leur public, et consolider leur place de leaders de la poule B de Nationale 3, notamment avec la victoire (3-2) d’Agde à Gignac.

Entre le premier avec un seul revers et le dernier avec une seule victoire (décrochée le dimanche précédent face à Puygouzon), ce duel paraissait bien déséquilibré sur le papier. Les protégées d’Érik Arjona ont su rester sérieuses et déterminées pour se rendre la partie facile. « Le premier set a été un peu mou (25-17, à l’image du match à Puygouzon, précise la passeuse Laure Salvage. Mais les deux suivants (25-10, 25-17), on s’est régalé, on a fait des combinaisons, on a tenté des trucs, et on a pris beaucoup de plaisir ! »

« Tout le monde a joué le jeu »

Dans ce match à sens unique où les Hornets n’ont été accrochées que dans le milieu du premier set (13-13), le coach Érik Arjona en a profité pour faire tourner son effectif. « Tout le monde a joué le jeu », précise-t-il. Privé de Céline Audoui (raisons professionnelles) et Léa Lebrun (deuil familial), il a aussi économisé la jeune passeuse Lisa Bonnet qui s’est contentée de trois services en attendant les résultats d’une IRM ce lundi pour connaître la nature de ses douleurs à un genou.

Les huit autres joueuses ont livré un match très solide à l’image de cette défense d’Émeli Schäffer dans les gradins du Cosec sur le deuxième point du second set. Naomie Saliadarre a effectué tout le match au poste de libéro où elle a confirmé ses progrès sur le plan technique. De retour d’un voyage en Laponie, l’habituelle libéro Jeanne Puginier a été testée avec succès en réception-attaque, notamment avec deux séries au service qui ont permis au CMVB de décoller dans les deux derniers sets. Un poste qu’elle a partagé avec Lola Arjona, tout juste remise du Covid-19.

Malgré la fatigue, c’est elle qui a terminé le match à la place d’Émeli Schäffer, Laura Wierre prenant alors le jeu à son compte à 16-9. « Mention spéciale à Laure (Salvage) qui a tenté des choses à la passe, avec des distributions variées, insiste Érik Arjona. Elle met en place ce qu’on travaille à l’entraînement, elle comprend là où je veux aller, elle prend de l’ampleur et elle est de plus en plus précise. » Une montée en puissance de toute l’équipe qui s’attend à un match beaucoup plus compliqué samedi (20 h 30) dans la salle des Béarnaises des Genets de Mesplède.

Les M15 filles avaient montré la voie

Samedi, les M15 filles avaient montré la voie aux Hornets dans le gymnase de Massaguel en s’imposant (3-0) aussi face à leurs homologues de Muret. Une semaine après leur victoire au forceps dans le derby à Labruguière face à l’entente avec Cambounet (2-3), les jeunes CMVbistes ont réalisé le « match presque parfait », selon leur coach Marine.

« Il y a eu une très belle performance au service, insiste Marine. Les filles ont permis de faire tourner l’effectif avec un super esprit de groupe. Le seul petit bémol est au niveau des deuxièmes mains, des retours directs, et du soutien du bloc. » Déjà très performant, ce groupe a donc encore une marge de progression. La capitaine Meline peut être satisfaite : « J’ai trouvé qu’on avait assez bien joué. C’est parfait au service, pour la plupart on les a tous passés. Même si on s’est un peu endormies dans le troisième set, ça allait mieux à la fin. Il faut juste qu’on fasse attention aux touches directes. Mais sinon ça a été un très bon match. »

 

error: Content is protected !!