CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

Des Hornets (encore) renversantes à Agde

Après avoir perdu le premier set et sauvé trois balles de set dans le deuxième, les filles du CMVB ont réussi à renverser une partie bien mal engagée face à une très belle équipe héraultaise. Les Hornets ne sont plus qu’à une victoire de la montée en Nationale 2

La fiche

À Agde (salle Charrin), Castres Massaguel Volley-Ball bat Agde Volley Ball 3 à 1 : 25-21, 2426, 19-25, 21-25. Spectateurs : 70 environ. Arbitres : Michael Marta et Jack-Nicolas Bernard.

CMVB : Lola Arjona (cap.), Jeanne Puginier, Laure Salvage, Noémie Teixeira, Laura Wierre, Émeli Schäffer, puis Lola Idda, Lisa Bonnet, Naomie Saliadarre, Léa Lebrun. Entraîneur : Érik Arjona assisté de Fabrice Boëm.

 

Les Hornets ont une bonne étoile au-dessus de leur tête cette saison. À moins que ce soit un mental de fer qui leur permet de renverser des montagnes. La preuve encore ce dimanche à Agde où les partenaires de Lola Arjona ont joué à se faire peur et sont passées tout près de la correctionnelle. Leur quinzième victoire de la saison (3-1), en seize matchs, a certainement tenu à ces trois balles de set sauvées dans le deuxième après avoir perdu le premier. Les Hornets ont du caractère et elles le prouvent.

« Ça se joue beaucoup au mental, confirme la libéro Jeanne Puginier. On est certes premières, mais on ne survole pas la poule en mettant des branlées à tout le monde. On s’accroche, on est là, on est présentes, toujours ! » Et les Hornets conservent leurs 11 points d’avance sur leurs dauphines de Croix-d’Argent Montpellier vainqueurs à L’Union (3-1). Il ne leur manque plus qu’une victoire sur les quatre dernières journées pour sceller une accession historique en Nationale 2 pour le CMVB.

Encore du retard à l’allumage

Comme depuis plusieurs semaines, les protégées d’Érik Arjona ont attaqué cette rencontre face à de solides héraultaises en mode diesel. « Parfois on est trop motivées et parfois on est trop crispées, prévient Jeanne Puginier. Là, il y avait beaucoup de stress. Peut-être parce qu’on se met encore trop de pression. En début de match, on prend 1 point, puis 2, puis 3, et on n’arrive pas à rentrer dedans. » Résultat, un 7-1 encaissé d’entrée et des Hornets obligées de courir après le score durant tout le set.

« Mais on sait à chaque fois se ressaisir », insiste la libéro. Encore menées 13-7, les filles du CMVB ont, en effet, réussi à recoller (16-16, 20-20) et même à prendre l’avantage (20-21). Mais un 5-0 a permis aux Agathoises de conclure. Sur leur lancée, elles ont encore fait la course en tête dans le deuxième set (12-6). « Il faut arrêter les fautes directes, c’est Noël ! », pestait le coach CMVbiste qui a lancé Lisa Bonnet, de retour de blessure, et Naomie Saliadarre pour créer un électrochoc. « Lâchez-vous ! »

Des Héraultaises plombées par leur coach

Avec un ace de Lisa Bonnet, les Hornets ont encore recollé (19-19). Mais un nouveau trou d’air a offert trois balles de set aux Héraultaises (24-21). Le bras des filles du CMVB n’a pas tremblé pour aligner un 0-5 et se sortir une belle épine du pied (24-26). Libérées par cette issue favorable face à des Héraultaises un peu émoussées physiquement, les CMVbistes ont pris le dessus avec autorité (10-17). Un coach adverse indigne de la qualité de son groupe a fini de plomber le moral des Héraultaises qui ont lâché prise (19-25, 21-25).

 

« On est contentes, on est allé la chercher celle-là, souffle Jeanne Puginier, combattante ce dimanche comme les « historiques » Noémie Teixeira, Lola Idda et Laure Salvage. C’était très tendu. Dans un contexte aussi électrique, on est heureuse d’avoir gagné. » En plus du talent et de lexpérience de ses flèches Laura Wierre et Émeli Schäffer, les Hornets savent qu’elles peuvent compter sur un groupe soudé pour boucler la saison en beauté « Il reste une victoire à aller chercher. On va continuer pareil, on ne va rien changer. On va essayer de gagner les quatre derniers matchs pour marquer le coup. »

 

error: Content is protected !!