CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

On n'arrête plus la Pré-Nationale masculine du CMVB !

Les partenaires de Hugues Rigal ont réalisé la passe de trois en s’imposant au tie-break (3-2) samedi soir à Tarbes pour remonter à la 2e place de la poule. Les filles de la Régionale 1 ont également affiché une belle réaction en dominant (3-1) Cambounet/Sor

L’embellie se poursuit pour la Pré-Nationale masculine du CMVB. Après une première phase délicate soldée par une seule victoire, les protégés de Grégory Verscheure tournent à plein régime depuis le coup d’envoi des play-down. Après deux victoires à domicile contre Puygouzon 2 (3-1) et Montauban (3-0), les partenaires de Hugues Rigal ont réalisé la passe de trois samedi soir à Tarbes. Une victoire au tie-break (2-3) qui leur permet de se hisser à la 2e place de la poule finale basse derrière Autan Volley-Ball.

Les CMVbistes sont pourtant passés tout près de la défaite. Ils ont dû sauver une balle de match dans le quatrième set. « Mais avec des changements judicieux du coach, on a réussi à le faire basculer en notre faveur (25-27) », précise le coach adjoint Fabrice Boëm. Les partenaires de Hugues Rigal avaient déjà parfaitement réagi dans le second set (19-25) après un premier set équilibré mais perdu (25-22). Ils auraient aussi pu exploser en plein vol dans le troisième set (25-12). « On prend une fessée avec un 17-1 ! » Le coach Grégory Verscheure s’est chargé de la seconde couche au temps mort en poussant « une soufflante » dont il a le secret.

Le message est visiblement passé. Après un quatrième set électrique et accroché, ses joueurs ont su surfer sur leur dynamique pour remporter aisément le tie-break (8-15). « Bravo à tout le groupe et surtout aux remplaçants », insiste encore le coach adjoint Fabrice Boëm. C’est donc avec le plein de confiance que les CMVbistes iront défier Puygouzon, le 9 avril (21 heures), qu’ils avaient battu (3-1) à l’aller en ouverture de ces play-down.

 

Les filles de la Régionale 1 réagissent à Cambounet

Branchées sur courant alternatif dans cette poule finale moyenne, les protégées de Gaëtan Carne se devaient de réagir après un revers à domicile (1-3) face à leurs homologues d’Autan Volley-Ball. Après un probant succès dans la salle du leader Castelnaudary (3-1), elles ont confirmé à Cambounet/Sor qu’elles étaient peut-être plus à l’aise à l’extérieur en s’imposant (3-1) dans la salle de leurs voisines.

« Lors du premier set, nous avons eu du mal à rentrer dans le match, précise le coach Gaëtan Carne. Nos premiers contacts sont assez corrects pour avoir des chances de mettre des points. » Mais les CMVbistes s’inclinent (25-21) dans ce premier set. « N’ayant que 8 joueusesje décide de faire un petit coup de poker en essayant plusieurs compositions. Du 4-2 pénétrant avec une centrale à l’aile et une réceptionneuse à la pointe. » Un schéma qui porte ses fruits, les protégées de Gaëtan Carne décrochent assez facilement le deuxième set (18-25) et parviennent à remporter le bras de fer dans les deux suivants (26-28, 24-26).

« Notre tendance à faire des fautes consécutives est encore très présente, regrette Gaëtan Carne. Décidément, nous n’arrivons pas à rester constant tout au long d’un match. » Ce succès permet malgré tout aux filles du CMVB de rester au contact du duo de tête avant de se rendre chez la lanterne rouge Rodez le 9 avril (18 heures).

Sur tous les fronts

Ce dimanche avait lieu les interdépartementaux à Montauban. Le Tarn était représenté par deux équipes de chaque genre. Dans l’équipe 1 féminine, c’est Licia des M13 qui était sélectionnée. Dans l’équipe 2, c’est Suzanne et Mérahi de la catégorie M11 qui étaient présentes. Dans l’équipe 2 des garçons, c’est Arthur qui a fait ses premiers pas dans le jeu en 4×4. « L’objectif du tournoi était de préparer le futur », précise Gaëtan Carne qui a encadré l’équipe première garçons.

Rendez-vous les 16 et 17 avril lors des interzones pour une éventuelle qualification aux volleyades M12/M13. « Nous avions également trois arbitres jeunes du club qui sont venues accompagner nos plus jeunes. Merci à Myriem, Élina et Adèle », souligne Gaëtan Carne.

 

error: Content is protected !!