CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

Les Hornets déjà en mode phases finales

Les filles du CMVB ont étrenné leur accession en Nationale 2 ce dimanche avec une 17e victoire cette saison (3-1) face aux Héraultaises du Crès. La meilleure façon de préparer les futures phases finales de N3F pour les partenaires de Lola Arjona qui auront un ultime match préparatoire le 8 mai contre Montpellier Croix-d’Argent

La fiche

À Castres (Cosec de Lameilhé), Castres Massaguel Volley-Ball bat Le Crès Volley-Ball 3 à 1 : 2515, 23-25, 25-15, 25-16. Spectateurs : 150 environ. Arbitres : Stéphane Gozlan et Jean-Paul Sauvy.

CMVB : Lola Arjona (cap.), Céline Audoui, Lisa Bonnet, Noémie Teixeira, Laura Wierre, Émeli Schäffer puis Jeanne Puginier, Laure Salvage, Léa Lebrun, Naomie Saliadarre, Lola Idda. Entraîneur : Érik Arjona assisté de Gaëtan Carne et Fabrice Boëm.

 

La montée en Nationale 2 en poche depuis la victoire à L’Union (0-3), les Hornets ont décidé de ne pas en rester là. Parce que l’appétit vient en mangeant et qu’elles ne sont pas rassasiées de victoires, les protégées d’Érik Arjona ont enchaîné une 17e victoire en 19 matchs ce dimanche devant leur public du Cosec de Lameilhé qu’elles retrouvaient enfin après trois déplacements consécutifs. Vainqueurs (3-1) des banlieusardes Montpelliéraines du Crès, les CMVbistes ont fait respecter leur statut de leaders de la poule B de N3.

L’objectif de la saison atteint avec l’accession à l’étage supérieur, la suite appartient désormais aux joueuses. Elles ont (bien) fait le job face à une solide équipe héraultaise. « On a été sérieuses, même s’il en manque encore un peu pour que ce soit parfait », insiste la capitaine Lola Arjona. Ses partenaires ont pourtant enfin réussi à bien rentrer dans leur match. Elles ont déroulé dans le premier set (25-15), malgré quatre fautes directes au service. Le second set a été beaucoup plus accroché et a basculé en faveur des Héraultaises (23-25) suite à une balle litigieuse à 14-12.

« Il faut qu’on lâche prise »

Pas du tout déstabilisées par ce set perdu, les Hornets ont imposé leur loi dans les deux suivants avec beaucoup d’autorité. Elles ont surtout su enfin agir pour ne pas avoir à réagir. Le discours d’avant-match de leur coach Érik Arjona semble être bien passé. « C’est vrai qu’on entame mieux nos sets, mais c’est peut-être aussi parce qu’on est un peu plus sereines, assure la capitaine CMVbiste. On est libérées, on le voit à la façon avec laquelle on rentre dans les ballons, alors qu’on y rentrait un peu moins dedans les fois d’avant. »

Débarrassée de ses soucis à un pied, Émeli Schäffer a ainsi fait parler la poudre comme Laura Wierre, bien servies par une Lisa Bonnet qui monte en puissance aux côtés de Laure Salvage. « Il faut qu’on lâche prise encore plus, exhorte Lola Arjona. L’objectif est atteint, maintenant il faut qu’on se régale sur le terrain. On joue chez nous en plus, il faut qu’on mette de l’ambiance. C’est ce qu’il nous manque encore. Mais le travail a été fait, on devait gagner ce match, on l’a fait. Et on fera la même chose sur le prochain. » Ce sera sans Céline Audoui qui a disputé son dernier match de la saison pour raison professionnelle.

 

Le CMVB recevra Croix-d’Argent Montpellier (8 mai à 15 heures) pour le dernier match de la phase de poules. Et le meilleur reste à venir. « Il faut qu’on se régale, qu’on en profite, ce sont des moments inoubliables, insiste encore la capitaine des Hornets. Des saisons comme ça, avec un groupe pareil surtout, on n’en revivra pas. Donc il faut qu’on lâche prise, qu’on se régale, qu’on s’éclate à la maison, qu’on croque dans ces barrages (22 mai) et ces phases finales (28-29 mai). Il faut qu’on fonce ! »

 

error: Content is protected !!