CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

Les "Papys" du CMVB veulent ramener la coupe à la maison

Un mois après les filles vice-championnes de France de N3, Grégory Verscheure et ses potes disputent ce week-end la phase finale de la Coupe de France Masters à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir). Avec un objectif à plus de 40 ans : ajouter une nouvelle ligne à leur palmarès avec le CMVB

Ils ne sont pas encore grands-pères, et pourtant ils ont déjà les épaules qui grincent, le dos en vrac et les genoux dans la boîte à gants. Mais ils sont toujours là ! Près de 25 ans après une épique finale contre Avignon pour l’accession en Pro A, Grégory Verscheure, Laurent Chanut, Olivier Merlhe, Francis Fernandez et Christophe Patte vont retrouver les frissons d’une phase finale, ce week-end à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), pour tenter de soulever la Coupe de France Masters réservée aux plus de 40 ans.

Même « Milou », Christophe Ricard, va se taper les sept heures et demie de route en minibus pour rejoindre le Perche. « Il sera notre coach, mais il a pris une licence en plus au cas où », prévient Grégory Verscheure qui est à l’origine de ce projet. La bande de potes est (presque) au complet et elle a retrouvé le feu qui l’animait à la fin des années 90. « On ne se met pas la pression, on y va pour s’amuser, mais aussi pour gagner, insiste Grégory Verscheure. L’objectif, c’est quand même d’être champion ! »

Des maillots hommage

Un titre qui a échappé en finale de N3 aux Hornets. En hommage à leur parcours, les « Papys » du CMVB vont revêtir les mêmes maillots (taille hommes bien sûr!) financés par Sofram Conseil, l’entreprise de Christophe Ricard, avec la participation de Hugues Rigal, le capitaine de l’équipe de Pré-Nationale entraînée par Grégory Verscheure. Un maillot porte-bonheur ? Dix ans après le titre de champion de France de Nationale 2 avec Olivier Merlhe et Érik Arjona, Grégory Verscheure veut croire à la belle aventure.

Pour qu’elle se termine en apothéose ce dimanche, les « quatre mousquetaires » du CMVB, qui seront donc cinq ce week-end, ont mis toutes les chances de leur côté en organisant une opposition ce mercredi soir avec des garçons de la Pré-Nationale. « L’objectif était de retoucher la balle, de se tester, de se dérouiller un peu et de retrouver des automatismes », précise Grégory Verscheure qui craint l’enchaînement des matchs. « La phase de poules et les quarts se joueront samedi, les demi-finales et la finale dimanche. »

Au total, 11 équipes disputeront cette phase finale de la Coupe de France Masters, dont deux de plus de 50 ans. Le CMVB retrouvera notamment Mont-de-Marsan qu’il a battu à Lameilhé et Cagnes-sur-Mer qui lui a pris un set à Salon-de-Provence. « Il va falloir se ménager parce qu’on veut aller au bout », prévient Grégory Verscheure. À l’heure où le CO vise un sixième Bouclier de Brennus, le CMVB entend ramener aussi la coupe à la maison. Avec une incertitude avant la finale de Top 14 de ce vendredi : « On ne sait même pas si on sera arrivé à temps pour regarder le match à la télé ! »

Les équipes engagées : Volley Club Hérouville, Saint-Amand les Eaux, Entente Provençale Digne Manosque VB, Castres Massaguel Volley-Ball, US Cagnes Volley Ball, ASPTT Dijon 2, Volley Club Plaisir Villepreux, Stade Montois, Volley Ball Club Royan, Paris Université Club, Carcassonne Volley.

Vous pouvez suivre la compétition sur Instagram (cdf_masters_volley_2022) et Facebook (Coupe de France Master Volley ball Nogent Lez Rotrou 2022).

 

Sur tous les fronts

Laura Wierre aux Pays-Bas. Championne du monde du sport d’entreprise en octobre dernier à Athènes, la pointue des Hornets dispute actuellement les championnats d’Europe de beach-volley du sport d’entreprise aux Pays-Bas. Toujours pour le compte de Véolia, Laura Wierre est associée à sa sœur Karol. Ce jeudi, les frangines ont débuté la compétition par deux victoires (2-0) contre des Allemandes et des Hollandaises. Après son titre mondial en octobre et celui de vice-championne de France avec les Hornets le mois dernier, Laura Wierre est en quête d’une nouvelle médaille.

Le CMVB se met au vert. Après une journée club très appréciée qui a réuni plus de 80 personnes le 11 juin sur la base nautique du Dicosa, où les licenciés ont pu s’essayer notamment au canoë, au kayak et au paddle, le CMVB a délocalisé ses entraînements du mardi au vendredi en plein air au parc de Gourjade. Jusqu’à ce vendredi 24 juin, Naomie Saliadarre et Gaëtan Carne proposent de 17 heures à 20 heures une initiation green/beach-volley. À noter que le CMVB reviendra à Gourjade le mercredi 6 juillet, de 10 heures à 18 heures, pour participer à la 2e édition de la Caravane du Sport Tarnais avec des initiations.

error: Content is protected !!