CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

Laura et Carole Wierre, des frangines en or

Un mois après le titre de vice-champion de France de N3F, la pointue des Hornets du CMVB Laura Wierre a remporté le tournoi de beach-volley aux Jeux Européens des Sports d’Entreprise aux Pays-Bas. Une sacrée expérience partagée avec sa sœur Carole, comme pour la victoire aux Jeux Mondiaux du Sport d’Entreprise en octobre dernier à Athènes

Sa vitrine à trophées est pleine à craquer. Laura Wierre (37 ans) va pouvoir ouvrir un musée pour épingler toutes ses médailles ! La pointue des Hornets en a glanées trois de plus cette saison. Un mois après le titre de vice-champion de France de Nationale 3 féminine avec le Castres Massaguel Volley-Ball, l’assistante administrative vient de ramener une seconde breloque en or des Pays-Bas remportée au tournoi de beach-volley des Jeux Européens des Sports d’Entreprise, après celle décrochée aux Jeux Mondiaux du Sport d’Entreprise en octobre dernier à Athènes.

Un sacre à Arnhem, dans l’est des Pays-Bas à une heure d’Amsterdam et à la frontière avec l’Allemagne, que Laura Wierre a partagé en binôme avec sa sœur cadette Carole (35 ans). « C’est encore plus fort de gagner avec sa sœur, reconnaît la Calaisienne expatriée dans le Tarn. Géographiquement, on habite aux deux opposés, donc on se voit peu. Ce type de compétition est l’occasion de se voir et de partager un sport qu’on aime toutes les deux. » L’occasion aussi de vivre de belles émotions.

« Il ne fallait pas se rater »

« Le niveau était encore plus relevé qu’aux Jeux Mondiaux à Athènes », insiste Laura Wierre qui avait déjà remporté ce titre européen de sport d’entreprise à Gand (Belgique) en 2017. Durant les deux jours de compétition, les deux frangines ont aligné les victoires dans des matchs en deux sets de 21 points. « Dans la phase de poule, on a battu une équipe autrichienne représentant Porsche et une équipe locale néerlandaise. » Une entrée en matière qui leur a permis de prendre leurs marques et d’engranger de la confiance.

Le lendemain, Laura et Carole Wierre avaient trois matchs au programme dans la poule majeure. « Il ne fallait pas se rater car il n’y avait pas de phases finales et on n’avait pas le moyen de se rattraper en cas de faux pas. » La pointue des Hornets et sa sœur ont bénéficié d’un petit coup de pouce d’une équipe allemande qui s’est désistée avant d’enchaîner deux victoires contre Airbus Helicopters et à nouveau face aux Autrichiennes de Porsche. Un « grand chelem » puissance quatre en deux jours qui a ainsi assuré les deux frangines de décrocher la plus belle des médailles.

À Bordeaux en 2023 ?

Avec un maillot spécial en clin d’œil aux Pays-Bas avec des tulipes et des moulins au-dessus d’un liseré tricolore, Laura et Carole Wierre ont ainsi participé à la belle moisson de médailles des équipes françaises lors de ces Jeux Européens des Sports d’Entreprise, même si l’Allemagne a terminé en tête au tableau des médailles. « Les émotions sont décuplées par mille de gagner avec sa sœur », assure Laura qui n’a pas oublié les victoires partagées avec Carole en équipes de jeunes à Calais.

Les deux frangines espèrent déjà pouvoir renouveler l’expérience pour défendre leur titre en 2023 à « domicile », à Bordeaux. « Même si je ne suis pas sélectionnée, j’irai supporter les copains. » En attendant, Laura a prévu de poursuivre l’expérience du beach cet été sur les plages de la Méditerranée avec sa complice aux Hornets Emeli Schäffer. Une façon de prolonger le plaisir et d’engranger de l’expérience pour repartir au combat avec sa sœur, spécialiste de beach-volley, qui multiplie les tournois tous les étés.

 

En rêvant aussi de s’envoler en 2023 pour les prochains Jeux Mondiaux à Leon au Mexique, Laura Wierre veut d’abord savourer une saison au presque parfait avant de réattaquer avec le CMVB en Nationale 2 : « 2021-2022 aura été une sacrée saison pour moi et elle finit de la plus belle des manières. »

 

error: Content is protected !!