CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

Les Hornets se frottent au Pôle France

Pour leur premier match de préparation, les filles du CMVB reçoivent un invité de prestige ce samedi à 19 heures au Cosec de Lameilhé. Les promues en Nationale 2 vont se tester face aux juniors de l’Institut Fédéral de Volley-Ball (IFVB), la “petite” équipe de France

Vice-championnes de France de Nationale 3 contre équipe de France juniors, c’est l’affiche de gala proposée ce samedi soir (19 heures) au Cosec de Lameilhé. Pour leur premier match de préparation, les Hornets vont pouvoir se tester face à du très lourd. Les pensionnaires de l’Institut Fédéral de Volley-Ball (IFVB), basées au Creps de Toulouse, évoluent en Élite, soit une division au-dessus des promues en Nationale 2. C’est un sacré challenge qui attend donc les filles du Castres Massaguel Volley-Ball en marge d’un tournoi M18 organisé tout le week-end.

L’IFVB, c’est une structure de la Fédération française de volley-ball qui intègre les meilleures joueuses françaises de la catégorie juniors (moins de 20 ans). Autant dire qu’après l’équipe de France Avenir 2024 qui évolue en Ligue A, cette équipe représente tout simplement l’avenir du volley féminin français dans la perspective des Jeux de Los Angeles. De quoi donner du fil à retordre aux filles du CMVB qui ont repris l’entraînement depuis moins d’une quinzaine de jours. Mais aussi l’occasion de se jauger face à un adversaire qui est aussi en période de rodage.

Le retour d’Érik Arjona

Ce premier match de préparation sera également l’occasion pour le public du Cosec de Lameilhé de découvrir les nouveaux visages des Hornets. Les plus fidèles reconnaîtront notamment le nouveau coach, le Franco-Uruguayen Yamandu Peralta, qui avait fait les beaux jours du CVBC au milieu des années 90. Trois jeunes recrues ont aussi rejoint l’équipe durant l’été : la pointue de Mesplède (N3) Luna Pascalin, la récép-attaque ou libéro Alysson Merloz et la centrale Samathan Merloz, deux sœurs qui évoluaient à Gruissan déjà en N2 la saison dernière.

Sans Noémie Teixeira et Jeanne Puginier qui ont décidé de raccrocher les baskets, c’est ainsi avec un groupe d’une quinzaine de joueuses au total que Yamandu Peralta aborde cette nouvelle saison. Il compte sur cette première sortie à blanc, prévue en quatre sets, pour effectuer une large revue d’effectif. Ce match de gala sera aussi l’occasion pour les Hornets de retrouver leur ancien coach Érik Arjona qui a rejoint le Pôle France à Toulouse depuis le début de l’année et sera ce samedi soir sur le banc de l’IFVB pour coacher un groupe de 12 joueuses.

Un retour qui donne forcément une saveur particulière à cette rencontre, à moins d’un mois du coup d’envoi du championnat de Nationale 2 le 1er octobre à Mauguio, dans la banlieue de Montpellier. En attendant, les Hornets auront un premier test grandeur nature le 17 septembre (15 heures) à Balma, un adversaire qu’elles retrouveront dans leur poule B de N2.

 

error: Content is protected !!