CMVB

Castres Massaguel Volley Ball

Les Hornets ont tenu tête au Pôle France

Pour leur premier match de préparation, les filles du CMVB ont affiché de belles promesses face à l’équipe de France juniors emmenée par l’ancien coach des Hornets Érik Arjona. Quatre sets accrochés ont confirmé qu’il faudra compter cette saison sur les promues en Nationale 2

La saison est lancée pour les Hornets. Et quelle entrée en matière ! Les filles du Castres Massaguel Volley-Ball recevaient un invité de prestige ce samedi soir au Cosec de Lameilhé. L’événement était de taille avec la venue de l’IFVB (Institut Fédéral de Volley-Ball), l’équipe de France juniors (16-18 ans) basée au Creps de Toulouse. Derrière France Avenir 2024 qui évolue en Ligue A, ces graines de championnes engagées en Élite représentent l’avenir du volley français. C’était surtout un sacré défi pour les promues en Nationale 2 après à peine quinze jours d’entraînements.

« Je l’ai dit aux filles avant le coup d’envoi, je savais qu’on n’était pas prêt pour ce match, précise le nouveau coach des Hornets, Yamandu Peralta. Mais je suis très fier des filles et je suis content de ce que j’ai vu. » Le public aussi sûrement. Car les vice-championnes de France de Nationale 3 n’ont pas joué les simples sparring-partners durant quatre sets très accrochés (24-26, 21-25, 18-25, 19-25). Sans complexe, et malgré un déficit de taille et de puissance flagrant, les « petites guerrières » du CMVB ont tenu tête aux « Bleuettes » appelées donc à évoluer un étage plus haut que les Hornets cette saison.

Séquence émotions

Déséquilibré sur le papier, ce premier match amical d’avant-saison s’est révélé plus serré que prévu entre des Tricolores en rodage et des CMVbistes parfois un peu crispées mais terriblement accrocheuses. Le meilleur exemple est certainement le premier set où elles ont couru après le score (8-12, 17-22) avant de faire douter les filles de l’IFVB au point de pousser leur staff à prendre un temps mort. Cela n’a pas empêché les Hornets de recoller à 24-24. Même si elles ont fini par céder 24-26, c’est une petite victoire !

Le scénario aurait pu se répéter dans le deuxième set (9-17, 21-23), la preuve que cette équipe a du caractère. Même si Yamandu Peralta a procédé à une revue d’effectif et testé certaines associations avec cinq recrues, le collectif a su rester compétitif à l’image du troisième set où, après avoir été menées 1-8, les Hornets ont recollé à 15-16. Le quatrième set a aussi prouvé le mental d’une équipe qui effectuera un second match de préparation samedi prochain (15 heures) à Balma, un adversaire que le CMVB retrouvera en N2.

La soirée a aussi été l’occasion de retrouvailles émouvantes avec Érik Arjona, désormais à la tête du Pôle France. L’ancien coach des Hornets a reçu notamment un ballon dédicacé par toutes les filles et un album souvenir de la saison passée. Comme pour Noémie Teixeira, Jeanne Puginier et Lola Arjona, cette soirée de gala marquait aussi la fin d’une histoire. Une autre page vient de commencer.

 

L’équipe du CMVB : Laure Salvage, Emeli Schäffer, Laura Wierre, Samantha Merloz, Yevheniia Fedichkina, Alysson Merloz, puis Lola Idda, Luna Pascalin, Céline Audoui, Naomie Saliadarre, Lisa Bonnet, Cléa Bourniquel. Coach : Yamandu Peralta, assisté d’Alain Maury et Fabrice Boëm.

 

error: Content is protected !!